Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Sur la Page Tendresse il y a sûrement la petite phrase qui vous attend juste pour vous redonner calme , optimisme et réconfort .
Cherchez juste la bonne page.
Et puis à votre tour enrichissez-la par un petit mail qui aidera quelqu'un d'autre .

 

la "Justice immanente " ?

       Ça fait plaisir !

"C'est trop injuste " disait le gentil petit Caliméro ( petit personnage d'une publicité italienne pour une marque de lessive dans les années 1960 )  confronté aux inévitables injustices du monde dans lequel il venait de percer sa coquille .
Et c'est vrai , quelquefois on est révolté de ce qui arrive aux uns ou aux autres , du "coup de malchance" ou du "manque de pot " qui va enfoncer encore plus un pauvre innocent .
Et là , on n'y va pas par quatre chemins : " YAPADJUSTICE !" s'écrient les uns , tandis que d'autres , déjà plus expérimentés ou observateurs promettent à la  victime effondrée une rapide amélioration de sa pauvre condition , voire une vengeance personnelle ou céleste impitoyable , voire , dans le meilleur des cas ,  "une belle revanche sur la vie " .
Les fins lettrés invoquent même la Justice immanente .

Mais qu'est-ce que la "Justice Immanente " ?
Voyez l'illustration ci-contre , elle en dit long : c'est la justice qui est contenue à l'intérieur-même du fait délictueux .
Même si personne ne se plaint ni ne va trouver un avocat ....
il n'y a qu'à attendre , la Justice immanente est déjà là ...et un jour où l'autre elle croquera impitoya-blement le coupable .
Réconfortant .
Mais un peu longuet parfois . ( Pierre Dac a précisé qu'
elle est rarement imminente ).
Eh bien nous , nous allons vous raconter une histoire véridique , qui va vous ravir . On a les preuves , le reportage vidéo et tous les détails.

Où ? ...................  à Londres

Quand ?....le 24 Juillet 1908

Pourquoi ? ............. les J.O.

A quel propos ? ...................
.....le marathon ( 42,195 km  )

Qui ?..............Dorando Pietri
         ..... Alexandra de Galles

.... on vous l'avait bien dit , qu'on savait tout . Pour tout vous dire , Lulu s'est fait raconter toute l'histoire en Italie , à Carpi , petite ville d'Emilie Romagne , près de Modène , que nous vous ferons découvrir page suivante .

En 1908 , des Jeux Olympiques sont organisés à Londres , en très "grande pompe" . ( Pour les petits curieux précisons que l'expres-sion vient du latin "pompa", le cortège , ou bien du grec "pompè" : la cérémonie funèbre ...ce qui est moins gai . En tout cas , strictement rien à voir avec la grande taille des chaussures, baskets ou autres poulaines des époques suivan-tes ! ).
A l'origine c'est à Rome , 2 ans plus tôt qu'ils auraient dû se tenir mais l'éruption du Vésuve d'avril 1906 fit que Londres dût assumer en 2 ans , la tenue de cette IVème Olympiade , ce qui fut fait à la perfection , en plusieurs phases et lieux , selon les disciplines , entre le 27 avril et le 31 octobre .
C'est le Roi Edouard VII qui ouvrit la grandiose cérémonie .
Parmi les disciplines olympiques figurait le Marathon , depuis lors définitivement établi à 42,195 km , entre le château de Windsor et le stade de White City , en plein Londres.On était le 24 Juillet 1908 et il faisait beau et chaud (rareté londonnienne ). Pas moins de 56 athlètes s'élancèrent , pleins d'es-poir présomptueux .
Au début on trouve çà relative-facile , et puis , tous les sportifs vous le diront "on n'a plus de jambes" alors qu'on aborde la 2ème moitié du trajet .
C'est alors que l'intelligence de la course prend toute son impor-tance : ceux qui ont gardé des forces vont pouvoir les utiliser et continuer leur course .
Pour les autres , ça ne va pas fort.

Laissez-nous maintenant vous présenter un de ces vaillants marathoniens: Dorando Pietri , un des 2 italiens engagés .
 
Bel homme , n'est-ce pas ?
Pas grand ( 1m59 ) mais courageux ô combien , et qui s'entraîna des mois durant de toutes ses forces pour remporter l'épreuve et faire honneur à sa patrie .

©

La course :
A 14h33 , la Reine Alexandra donne le départ .

Galvanisés , les coureurs anglais  présents se mettent à filer comme des zèbres.

Dorando Pietri , lui , reste dans les profondeurs du dernier 1/3 du classement . On n'oserait pas dire qu'il trottine , mais enfin ...
A la moitié du parcours , il grig-note son retard .
Au 32ème kilomètre il n'est plus qu'à 4 minutes d'un sud-africain qui file comme ... une gazelle .
En 7 km ... Dorando arrive à sa hauteur et le dépasse . Viva !!
Il n'est pas loin de l'arrivée : le voilà qui arrive dans le stade où il n'a plus qu'un tour à faire ....MAIS
MAIS ... il n'a plus "les yeux en  face des trous" , aveuglé de fatigue , au bord de la syncope : il se trompe de sens et il faut le remettre sur le droit chemin :
Le stade , debout , hurle sa joie  : il a plusieurs minutes d'avance sur le suivant, donc il va gagner , ce n'est qu'une question de secondes , vous allez voir !
Mais ça ne va pas fort : il tombe 4 ou 5 fois inanimé . Allez ,debout !
On le relève pour qu'il passe la ligne d'arrivée puisqu'il a gagné .


Il coupe le fil d'arrivée et s'effondre . Quelle course !

Regardez ce petit film d'époque
( on est en 1908 on commence à filmer ). C'est émouvant , angois-sant de le voir s'effondrer , touchant de voir juges et médecins ( anglais ) essayer de le relever pour qu'il passe la ligne .
Et le pire , c'est que Dorando fut disqualifié  ( sur plainte de l'équipe des USA ! ) parce qu'on l'avait physiquement aidé à se relever .
Ce fut un américain , Johnny Hayes  (USA) qui , après réclamation , fut déclaré vain-queur ....au grand dam de tous .
Ensuite , il y a comme une légère imprécision dans le déroulement des choses . Est-ce sur l'inter-vention de Sir Arthur Conan Doyle ou d'autres célébrités présentes ?.... toujours est-il que la reine le fit appeler à la tribune et lui décerna exactement la même coupe que celle qu'elle venait de remettre (à contre-coeur ? ) à l'américain !
Qui se souvient encore de celui-là , à votre avis ? Personne !
Dorando Pietri , lui , est célè-bre pour n'avoir pas "gagné".



Voici Dorando Pietri recevant "sa" coupe de vainqueur des mains de la reine Alexandra , devant un stade en délire .
Ah , ça au moins ,
ça fait plaisir !

Inutile de vous dire avec quelle fierté la ville de Carpi ( où il passa la plus grande partie de sa vie ) accueillit son héros . D'autant plus que celui-ci fut ensuite invité partout dans le monde à disputer des courses , notamment contre J.Hayes . Il les remporta presque toutes accumulant ainsi une vraie petite fortune , bien méritée .
Sa coupe , avec la dédicace de la reine Alexandra est soigneuse-ment conservée dans une banque de Modène , et à Carpi sa statue est la première chose que l'on remarque  ( voir page  suivante ).

" To Pietri Dorando
in remembrance of the
Marathon race
from Windsor to the Stadium
July.24.1908

Queen Alexandra "