Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Vous manquez d'idées pour prendre mieux la vie ? Allez voir la Page Tendresse !
Et puis , quand ça ira mieux , envoyez-nous un petit mail pour aider les autres .
 j'ai une auto !

©

Que de voitures , depuis quelques pages !
C'est le signe des temps modernes ( avant d'être celui d'un passé trop polluant et coûteux ).
Aujourd'hui on change un peu , histoire d'être modernes : on va parler "d'auto".
Clac ! Qui oserait encore parler d'automobile ? Mais non , on raccourcit , on abrège ...bof ... va pour "auto" ,
fierté personnelle s'il en est : auto-mobile >> " je fais mon chemin , tout seul"... encore que ....  re-bof !

Commençons en chansons :
il faut absolument aller écouter Georgius chanter ( en 1938 ) "çà c'est d'la bagnole "
vous savez bien :


"Pour promener Mimi

Ma p'tite amie Mimi
Et son jeun' frère Toto
J'ai une auto ."

Tandis que Charles Trenet attend à la porte du garage que son père apparaisse dans sa superbe auto ( une Panhard et Levassor ).

 

A propos de Toto : voici encore un exemple de l'évolution de la société .
Qui s'appelle Toto , aujourd'hui ? Celui qui vient de faire une bêtise peut-être et qui se fait interpeller : " Dis-donc , Toto !..." Autrefois Toto ( dérivé probable de Victor ) était le type même du petit garçon moyen , pas très bon élève mais débrouillard , auquel il arrivait un tas d'aventures . Tout change .

***Quant à "la toto" , c'était l'automobile en langage enfantin . De nos jours ils vous diront plutôt qu'ils ont un beau "4x4" . Tout change et à toute vitesse . Seule notre pauvre Lulu considère encore comme "voiture" ou "auto" tout ce qui a 4 roues , indifféremment .

***Et les "totos" ?  Horreur ! c'étaient les poux , fidèles parmi les fidèles à chaque 1er octobre ( date traditionnelle de la "rentrée des classes" autrefois , quand on aurait aimé la "semaine des 4 jeudis" non remplacée encore , à notre connaissance , par la semaine des 4 mercredis ... encore que les "jours de grève" lui fasse une concurrence nostalgique ? ).

Petite histoire authentique .
La voiture de Mademoiselle Mireille

L'histoire se passe à Bourg-en-Bresse dans les années 1935.
Melle Mireille , jeune institutrice , vient d'hériter de son oncle >>>>>
 

Il lui a lègué , avec un petit pécule confortable , une magnifique "traction-avant" . Vous parlez d'une histoire !
A-t-on déjà vu une jeune célibataire conduire une auto ?
Eh bien , OUI ! Elle apprit à conduire avec application ...et obtint le permis.
La seule chose qui clochait , c'était la marche-arrière et l'on raconta long-temps mais avec une sorte de respect qu'elle faisait presque le tour de la ville pour arriver chez elle sans avoir à manoeuvrer . Bien combiné , bravo !

"Pessimiste : femme qui pense qu'elle ne pourra pas garer sa voiture danas un espace visiblement trop petit . Optimiste :celui qui pense qu'elle n'essaiera pas ."  (auteur ??)

Hep , taxi !
Nous n'oserons plus dire qu'il s'agit d'un véhicule auto-mobile menant des passagers payants d'un point précis à un autre , puisqu'il existe maintenant des motos-taxis , des avions-taxis , etc... mais le sens y est : c'est pratique mais il faut payer : le "fin du fin" voire même "le chic du fin" comme on disait .
"Taxi" ne veut pas dire "payant" pour autant , mais "à la disposi-tion de tous ( s'ils paient !)" Son origine est assez obscure : un mot ressemblant vaguement à "taxe" chez les Hébreux , que les Romains s'approprient "en cinq-secs"(en une seule partie de 5 points !) souvenez-vous de Jean Yanne dans "2h moins le quart avant Jésus-Christ" .
Nous , nous pencherions plutôt pour le monopole du transport de courrier (notamment celui du Pape ) mis en place par la famille de Thurn-et-Taxis à partir duXVème siècle en Europe ( mais pas en France ) coup de génie à la base de ce qui deviendra "la poste"
( par assimilation avec le "poste" à l'écurie dédié aux chevaux de ce service dans chaque "relais" , distant de 28 à 30 km ).
Naturellement , par paresse , on a raccourci le terme "chauffeur de taxi" , ce brave homme est devenu lui aussi un "taxi" .
il en est de même , dans le langage propre à l' aviation  pour rappeler que l'avion commence
( et finit , si tout se passe bien !)par rouler sur les pistes de l'aé-rodrome .
Juste par curiosité nous avons cherché sur Internet si le cher "takesikoto" de notre enfance ,
( fabriqué sans problème en "langage codé" à l'époque ) avait encore une petite vie ?... eh bien pas du tout , nous n'avons trouvé qu'un monsieur japonais!

Et n'allez pas traiter de "Phaëton" les conducteurs de ces divers engins : ça ne se fait plus que par plaisanterie ; il était le cocher du char du grand Achille , mais c'est à peu près tout ce que l'on sait de lui ( nous en tout cas ).

 

                 Par contre , commémorons le 11 Novembre 1918 , en évoquant les célèbres Taxis de la Marne  

L'histoire est aussi touchante que glorieuse .

On est en septembre 1914 . La Guerre entre l'Allemagne et la France a été déclarée (en cascade par le jeu de multiples alliances ) le 3 Août 1914 , après l'assassinat de l'archiduc François-Ferdi-nand , héritier du trône autro-hongrois et de son épouse le 28 juin .C'est une guerre violente et très meurtrière . En septembre les choses ne vont pas bien pour nos armées .
Retranché à Paris , Galliéni décide de renforcer nos positions sur la Marne et le temps presse .
Des trains entiers partent "au front" , mais comment faire pour les bataillons qui n'ont plus aucun moyen de transport ?
La petite histoire dit que ce serait Sarah Bernhardt qui aurait , par une boutade , inspiré la décision inédite de Galliéni :
- Si vous n'avez plus de véhicules ni de trains ... prenez des taxis !" ... et c'est ce qu'il fit : le 7 septembre 1914 des centaines et des centaines de taxis parisiens transportèrent plus de 4000 hommes , permettant après des combâts sanguinaires , le recul de l'ennemi .

des files et des files de taxis .....
une nation qui se mobilisait et "qui y croyait"

et des milliers de soldats qui allaient défendre notre pays au prix de leur vie .....

Les "taxis de la Marne" sont entrés dans l'Histoire témoignant ainsi du courage , du génie inventif et de la solidarité dont peut faire preuve l'homme dans toute sa noblesse : celle des "gens que l'on dit ordinaires ". Nos ancêtres , vous et nous . Nous , nous trouvons très réconfortant de savoir que nos ancêtres ont fait de telles choses . S'ils l'ont fait , alors , dans nos combâts du quotidien souhaitons-nous de trouver au fond de nous courage , solidarité et inventivité . Le monde en a besoin .