©

...avec notre bon Docteur

Parti pour un petit voyage , notre bon Docteur nous a laissé un véritable cours magistral...que nous nous empressons de vous diffuser , car il est d'actualité , vous allez voir .
Vive ma bouillotte !
Qui dira les vertus thérapeutiques d'une bonne vieille bouillotte ?
Moi !
Incroyable ce que l'on peut soulager de gens avec une petite bouillotte toute simple . Rappel de la technique : de l'eau chaude (pas bouillante : ça ne fait de bien ni au caoutchouc , ni à vos propres organes) ; chassez l'air pour qu'elle reste bien souple . C'est tout . A défaut : une brique chauffée au four , ou une bouteille bien bouchée contenant de l'eau chaude .( Seule contre-indication , mais absolue : les cas chirurgicaux , c'est à dire graves , dans lesquels d'ailleurs la bouillotte est mal supportée ...et l'appel au médecin urgent ).
Je suis certainement le médecin qui a le plus prescrit de bouillottes au monde . Mon expérience  est donc incomparable et j'affirme en avoir tiré d'incontestables succès .
Je ne parle pas des petits problèmes féminins bien connus  ou du refroidissement plus ou moins grippal : toutes les femmes le savent (la bouillotte , c'est un remède féminin...la plupart des hommes sont trop intelligents pour ça ! ). Je pense plutôt à certaines petites indigestions ou "crises de foie" (qu'on ne rencontre qu'en France !...ça, c'est un mystère...ailleurs , on digère )....ou aux vésicules biliaires "susceptibles" . Une légère bouillotte , pas trop chaude , affectueusement serrée contre soi dans ces moments délicats , va provoquer des éliminations ...montantes ou descendantes...qui soulagent rapidement .
Combien de douleurs fondent-elles aussi au contact de la bouillotte ? Lombalgies , "tours de reins" et courbatures diverses ne résistent pas très longtemps le plus souvent .
J'ai connu une enseignante " vésiculaire" et lombalgique qui avait trafiqué un vieux châle pour en faire un "porte-bouillotte" discret , qui changeait seulement d'orientation selon les douleurs du jour . C'était une fanatique .
Mais il est un tout autre domaine dans lequel la bouillotte est extraordinaire : l'anxiété , la "nervosité" comme disent les malades .Quand l'estomac se noue , quand les mains tremblent , quand "la" boule est dans la gorge...l'amie bouillotte est là avec son "chaleureux" réconfort !...et ce n'est pas seulement psychologique . On dit bien que l'on apporte de la chaleur à celui que l'on aide !
Alors : anxieux , nerveux , esseulés , isolés...à vos bouillottes !
Racontez vos malheurs , vos peines et vos angoisses à cette "chaleur" mécanique...vous n'êtes ni fous , ni ridicules..: c'est à vous que vous parlez , bien sûr...et , apaisés , vous ressentirez bientôt un peu de la chaleur de la vie et vous reprendrez des forces .
De même , après un choc ou un effort quelconque : effort physique , examens , deuil , contrariété...repos et chaleur font merveille .
Et vous les "tétaniques" et "spasmophiles" , quand la crise vient avec ses douleurs , ses tremblements , ses angoisses...vite ! ...en plus du traitement que vous a prescrit votre médecin , pensez à vous couvrir chaudement et à vous faire une bouillotte (au bureau , il y a toujours une bouteille d'eau vide qu'une âme compatissante transformera très vite en bouillotte avec la bouilloire de la pause café) .
Beaucoup de nos concitoyens déambulent à peine couverts , nombril à l'air , petits blousons trop courts sur le dos (autrefois , on appelait ça des "rase-pêts"...mais , comme leur nom l'indique , c'était quand même plus long !) .....alors , n'hésitez pas à bien vous couvrir , des pieds à la tête . Mesdemoiselles..."l'effeuillage" aussi peut être d'une séduction ravageuse !!).
C'est bête , non , tout ça ?
Mais , c'est vrai .
L'espèce humaine est une espèce "chaude" ; c'est sa grandeur et sa fragilité .
Le coeur humain aussi , d'ailleurs .
Châleureusement vôtre !                    
              le Docteur .
Juste avant Noël , une histoire de cheminée
Il était une fois..non pas une princesse , une fée ouquoi que ce soit d'aussi magique...simplement une tourterelle, très jolie mais on ne peut plus ordinaire. Pourtant , elle avait une particularité : elle était très curieuse..;elle aimait être au courant de tout . Pas un jardin qu'elle n'ait exploré , pas un bois qu'elle ne connaisse à fond .
Voici qu'un jour apparut , en haut d'une cheminée , une nouvelle sorte d'antenne , toute nouvelle . Notre curieuse décida d'aller étudier la chose de près ....et pour voir mieux...se pencha un peu trop . Patatras . Quelle chûte ! Parois lisses , obscurité totale ,...la situation n'était pas brillante et il lui fallut une heure pour en sortir , dans un triste état : noire de suie , gluante , repoussante .
Elle resta quelques minutes juchée sur le rebord à reprendre ses esprits avant de regagner sa maison , penaude .
Un chat , un gros chat , calme et paresseux , qui somnolait derrière la fenêtre d'une maison voisine , ouvrit l'oeil et l'observa .
- Tiens , pensa-t-il , tout à l'heure il y avait une tourterelle sur cette cheminée...et maintenant , c'est un merle tout noir...;et je n'ai vu ni partir la tourterelle , ni arriver le merle . Bizarre ...bizarre !...
Puis , trouvant qu'il était trop bien pour changer en quoi que ce soit son "activité"...il referma l'oeil ouvert (il avait économisé le 2 ème) et soupira en s'étirant :
- Allons , n'y pensons plus ; la vie est pleine de ces mystères ".
Et il se rendormit aussitôt .
Très bien , ce chat .
Bonne conception de la vie : se chauffe au soleil derrière les vitres , n'ouvre qu'un oeil quand ça suffit , est cependant observateur (encore que...), mais surtout est très philosophe : inutile de se tracasser pour des choses sur lesquelles on ne peut rien .
Un matou à suivre . Il a sûrement une bouillotte .
retour à l'INDEX
écrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com