Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Allez voleter deci-delà sur la Page Tendresse , Il y a sûrement un petit
grain d'humour ou de réconfort qui vous y attend .
Pour l'enrichir : un petit mail de 2 ou 3 lignes , pas plus .

Lulu se fait du mouron ....

Depuis le temps , vous la connaissez bien , notre Lulu .
Mutine , optimiste ( un brin inconsciente peut-être ? ) !!!!
Grande voyageuse , elle est aussi très proche de la gent animale .

 

Eh bien , notre Lulu est bien ennuyée , on pourrait même dire qu'elle se fait de la bile , des cheveux , voire du mouron .
Nous allons vous raconter çà .

Lulu habite une petite rue bordée d'arbres , calme et proche d'un petit parc . Les oiseaux sont donc très nombreux dans les environs.
Tôt le matin et tard dans la nuit , ça pépie , ça sifflote , ça chante...
C'est bien agréable ; surtout qu'il n'y a pas beaucoup de pigeons ni de corbeaux ( peu aimables ).

Voilà ce que ça donne ces jours-ci avec cet hiver qui nous a fait une farce : viendra ? viendra pas ?

Alors , n'écoutant que son bon coeur et l'estomac vide de ses petits amis emplumés , Lulu leur est venue en aide .
A eux les miettes de pain , le gras de jambon , les petits restes de biscuits et autres friandises .
- Il faut que je leur achète un sac de graines " se dit-elle , la douceur de la température n'ayant pas jusque-là nécessité un tel achat .
Seulement voilà , les petites rues ne sont pas déneigées et donc Lulu n'est pas sortie . Toutes les réserves éaient finies . 
Adepte à ses heures d'un bon petit dessin animé , Lulu a repensé ... à Garfield , vous savez , ce chat rouquin , paresseux et gourmand mais doté d'un art de vivre fascinant .
Garfield adore les lasagnes et  la pizza , mais il n'y en avait pas chez Lulu ( un peu de spaghettis crus en haut de l'armoire mais ce n'était probablement pas le genre de choses à offrir aux petits oiseaux du  coin , bel canto ou pas ).

Heureusement , un nouvel épisode est passé à la télé et Lulu a crié "Euréka !" .
Si Garfield se goberge de chips ...les oiseaux doivent sûrement les apprécier au plus haut point aussi , non ?
Et justement il en reste un vieux paquet ( date limite de consom-mation échue depuis 2 ans ) oublié tout en-haut d'un placard .
Des chips au paprika . Et même dénommées "Hot Paprika"

Lulu les a réduites en toutes petites miettes et s'est empressée de les mettre sur le rebord de sa fenêtre .

 

Ça a été la ruée la foire d'empoigne . Grives et merles ont chassé tous les autres et ont tout avalé en cinq minutes .

Les pauvres pe-tits regardaient çà navrés ...et à jeûn . Misère !

 

Et cette fois il n'y avait vrai-ment plus rien Furieuse , notre Lulu .

Les coupables voraces ont dû le sentir , d'ailleurs , parce qu'ils n'ont pas osé reparaître ce matin-là . Les petits , toujours frigorifiés et à jeûn , étaient là , mais pas les gros gourmands .
( remarquez qu'ils sont devenus verts de froid maintenant ! )
Pas revus non plus l'après-midi .
Pas non plus le lendemain ....
et çà ce n'est pas dans leurs habitudes , effrontés qu'ils sont au point de venir taper à la vitre .

C'est alors que le doute , puis une très désagréable sensation de culpabilité ont envahi Lulu .
Avait-elle décimé ses voisins , artistes siffleurs ?
Après tout , les chips ne sont peut être pas très indiquées pour les oiseaux ? Surtout quand elles sont au paprika ?
Ça pique le paprika ; dans quel état se trouve leur petit derrière ?
Voilà ce que c'est de vouloir aider les gens ! On sait bien que ce n'est pas toujours facile ...
Heureusement que Lulu a des amis . Elle a raconté son aventure et demandé conseil :
- Ne t'en fais pas , ils ne sortent pas parce qu'ils sont en train de digèrer tranquillement , c'est nourrissant , les chips ."
Mouais !....
La seule qui ait été vraiment efficace ( et les oiseaux , elle s'y connaît , elle en a tellement dans son jardin qu'elle en fait des poèmes : c'est Bonne ! ) elle a dit :
- Redonnez-leur un 2ème paquet, ils vont arriver dare-dare !"

Pour l'instant ils ne sont pas encore revenus ( mais ils n'ont pas encore eu le 2ème paquet non plus ). On vous tient au courant .

©

Alors vous comprenez mainte-nant que cette pauvre Lulu puisse se faire ... du mouron   - "c'est le cas de le dire " ricane l'un d'entre nous qui va peut-être bien avoir à patienter un certain temps avant de retrouver les bonnes grâces de Lulu .
Du mouron .... Du mouron ?...

L'histoire de ce mot est un peu curieuse ; nous , elle nous a surpris .
On passe de la botanique à la psychologie , sans transition .

Tout d'abord , il faut mettre les choses au clair ; il y a deux sortes de mouron ( côté botanique ) .
Le mouron rouge est une plante toxique ; fuyez petits oiseaux .
C'est le mouron blanc ( alsine ou morgeline ) qui fait leurs délices .
Il y en a partout : c'est une
"mauvaise herbe" finalement

 

Le mot , connu depuis le Moyen-Âge , serait d'origine nordique ,   
- pourquoi , çà on ne sait pas - et concernait
la plante ( rouge ou blanche ) .
Un autre sens apparut progressi-vement , sans que l'on comprenne bien pourquoi :
le cheveu .
Pourquoi ?? On ne voit pas très bien . Ce serait un mot du jargon parisien ( ancêtre de l'argot ) au XIXème siècle , mais on ne sait pas trop .Mystère , mystère , ce double sens .
Peu à peu naturellement les expressions imagées ont ...fleuri , c'est bien le moins pour une plante :
* les chauves se firent dire qu'ils n'avaient "plus beaucoup de mouron en haut de la cage " ! ....mais l'expression n'a pas survécu .
* après la guerre de 39-45 , une autre expression est née , par analogie avec "se faire des cheveux" ( on a abrègé : ce sont des cheveux blancs ), c'est "
se faire du mouron" .Et bien que le mot soit presqu'oublié , l'expression demeure . Elle ...fait florès , quoi .

Le mouron est passé désormais dans le domaine psychologique , sans prendre plus de distinction pour autant , d'ailleurs .
Ne nous faisons pas de souci !
Vous n'avez sûrement pas oublié la lettre venue d'une "jolie colonie de vacances" sous la plume rieuse de Pierre Perret :>>>>>>>
 

Les jolies colonies de vacances
Merci maman, merci papa
Tous les ans, je voudrais que ça r'commence
You kadi , adi , ada.

J'vous écris une petite bafouille
Pour pas qu'vous vous fassiez d'mouron
Ici on est aux p'tits oignons
J'ai que huit ans mais je m'débrouille
J'tousse un peu à cause qu'on avale
La fumée d'l'usine d'à côté
Mais c'est en face qu'on va jouer
Dans la décharge municipale /.....
.

En fait , le petit monde des oiseaux nous est bien étranger . Comme disait une brave grand'-mère bressane : " Ça me passe ben un peu par-dessus les cheminées du bâtiment !" quand elle ne comprenait pas tout .

On est très loin de savoir et de comprendre ce que veulent dire le plus petit battement d'aile , la moindre trille , aussi bien que le nid le plus élaboré , adapté à la perfection à son milieu ambiant , sans parler du petit pingouin  à ne pas confondre avec le manchot .

Même si on ne les comprend pas , les oiseaux ( à part ceux d'Hitchock ) , on les aime . Jules Verne l'a joliment dit :

J'aime ces doux oiseaux, qui promènent dans l'air
Leur vie et leur amour, et plus prompts que l'éclair,
Qui s'envolent ensemble !


page suivante , d'autres poèmes...

Dernière heure : un merle et deux grives seraient réapparus , en forme semble-t-il . Lulu va pouvoir savourer en paix la page suivante .