Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse n'est pas indigeste du tout , elle est riche de centaines de jolis petits grains de courage , d'espoir , de courage . Ça vous reconstitue !
Quand vous serez en pleine forme , un petit mail ( 2 ou 3 lignes pas plus )apportera aux autres votre recette personnelle .

 

      2
Page précédente nous en som-mes restés à la dénomination du haricot .
Alors , c'est de notre âge , nous avons cherché à savoir s'il existe un Saint Haricot .
Nous n'en avons pas trouvé .
Par contre le haricot est souvent associé au nom d'un saint :
Saint Didier ( 23 mai ) , il remporte tous les suffrages pour choisir la date à laquelle on sème les haricots :
"Sème tes haricots à la saint Didier, et tu en auras des milliers"
Et c'est effectivement par milliers que l'on compte les tonnes de haricots consommés sur la pla-nète chaque jour ( vous réalisez un peu le nombre de grains que celà fait ?? ) . Il y aurait même
15 000 variétés de ces charmants petits grains , dont certains , excusez du peu , ont obtenu une AOC . Voilà qui vous classe un haricot . D'autant plus que , AOC ou pas , de multiples Confrèries défendent mordicus"leur" haricot .
La "guerre du haricot" couve parfois ; est-ce bien raisonnable ?

Quelques stars ?( allez voir sur Internet , il y en a trop pour nous ! )
* Le haricot de Soissons :
il fait carrément figure de résistant ou de "don du ciel" car , pendant la Guerre de Cent Ans les pauvres paysans de la région , fuyant devant les troupes de la conquérante et perfide Albion n'eurent pas le temps de faire de solides paquets et beaucoup de haricots tombèrent de leur maigre balluchon . A leur retour , les haricots avaient poussé un peu partout ..vrai festin de bienvenue ! Il ne restait plus qu'à en continuer la culture .
* Le haricot de belle-mère :
il doit son nom au fait qu'il est  blanc et noir , à l'image de l'attelage belle-mère / belle fille au milieu duquel se trouve bien souvent le pauvre jeune époux (
à propos de belle-mère , l'une de nous en a eu une vraiment carabinée , pages 48 et 49 ).
Et nous ne ferons que citer les "haricots de poulet" qui sont en fait les rognons de poulet , autrefois mets de gala dans nos campagnes .

                   

Le haricot de Saint Joseph  çà c'est déjà plus ...technique . C'est une variété spécifique de la région de Lucca en Italie , savoureuse , mais aussi paraît-il , mystérieusement en relation avec ce bon St Joseph , humble charpentier , que certains invoquent pour vendre au mieux leur maison...  Ils lui offrent d'abord un plat de haricots puis en enfouissent quelques grains dans un coin du jardin avec une de ses images ( récupérée après réussite de la vente ) et enfin lui adressent une prière (un peu en forme de petite annonce immobilière ? ).
il paraît que ça marche très bien !

Quant au haricot magique  il s'agit d'un conte aux multiples versions remontant au XVIIème siècle . Un haricot magique emmène un petit garçon au-delà des nuages....où il trouve un ogre auquel il dérobera un sac d'or , puis une poule aux oeufs d'or , puis une harpe d'or , avant de le tuer.... Calme nuit , les petits !

A propos des HHHHaricots :
Ne nous dites pas que nous sommes vieux jeu : en dépît de sottes et saugrenues tentatives de simplification ( voire de mas-sacre) de notre belle langue , le " H "de haricot est et reste aspiré
on ne dit pas des "zaricots" !

Pour les petits curieux , on dit bien des "héros"( pas des zéros ! )   mais aussi des "zéroïnes" ....là le "h" est muet.... pas facile tout çà .

Il cause , il cause , le haricot :
à notre grande surprise , nous avons trouvé dans le dictionnaire de l'Académie une expression , qui n'est même pas signalée comme vulgaire :
* "courir sur le haricot "(de quelqu'un )  cette expression remonterait  au XIXème siècle , avec l'idée de harceler quelqu'un , les haricots étant alors assimilés ...aux orteils, et l'on sait combien c'est désagréable de se faire écraser les pieds , surtout à répétition ... De quoi vous   éner-ver , non ?
sans parler d'un verbe rare :  * "haricoter"eh bien si , il existe , ce verbe haricoter ( nous , on ne savait pas ).Il existait avant la Révolution , c'est vous dire , et signifiait labourer péniblement avec de vieux canassons .
Comme c'était difficile , le sens du mot a migré vers l'idée de harceler peut-être par simple ressemb-lance ( harceler , haricoter ...on n'était pas à çà près dans nos campagnes ). Mais le naturel revenant au galop , le verbe se cantonnera ensuite à de petites mesquineries au jeu ou en affaire.
Mais plutôt que de se fâcher , de haricoter dans les discussions avec ses amis et de leur courir sur le haricot , il y a plus simple : il suffit de
 * "jouer pour des haricots " munissez vous d'un petit sac de haricots ( en grains ! ) et passez une bonne soirée !....mais soyez prudents , n'invitez pas votre patron , ça lui donnerait l'idée de vous payer ... avec des haricots , à défaut de lance-pierre , et çà , ça ne nourrit pas son homme . Même un cassoulet , ça coûte .

En étant prudents , nous éviterons de nous faire du souci et , ipso facto , de " faire la tête de quelqu'un à qui on a vendu des haricots qui ne veulent pas cuire ". ( expression
autrefois très utilisée en Bresse ).

 

©

Il sait faire un tas de choses , ce haricot !
* il vote ! après sa grande soeur la fève , le haricot a servi de jeton de vote à diverses époques de l'Histoire . Un blanc ou un noir en plus ...et voilà un heureux élu !
Les politiques aussi bien que les chapitres ecclésiastiques s'en servaient : pas cher et facilement dissimulable au creux de la main ou dans un repli du vêtement .
* il exauce un voeu:  dans les campagnes on avait coutume , autrefois de prendre 7 haricots , le jour de la saint Joseph et de les mettre au fond de sa poche , pendant 7 jours naturellement .
Après quoi on allait en catimini les jeter ( par-dessus son épaule gauche ) dans le torrent le plus proche en exprimant son voeu le plus cher . Les statistiques de réussite ne nous sont pas parvenues . Dommage ..
* Il pousse à la charité ! facile à cultiver et à conserver , le haricot a été pendant des siècles le cadeau favori des seigneurs et des abbayes envers la masse des pauvres gens qui mouraient de faim aux alentours .
Dans certains endroits on allait même jusqu'à laisser les bénéfi-ciaires se servir gratuitement des fours du château pour cuire ces haricots ( environ 1 fois par an ...il ne faut pas abuser ! ).
* il est source de protéines : pendant que les riches seigneurs se gobergeaient de viandes ( a ?) -variées et de volailles , les humbles paysans , eux , man-geaient ... des haricots ...et survivaient à peu près grâce à leur richesse inégalée en protéines .
D'accord , leur digestibilité n'est pas toujours excellente , mais les herbes du jardin et la tradition culinaire la rendirent beaucoup plus acceptable. Vive le haricot !

Il ne faut donc pas s'étonner de la qualité de ses "fans" !


Février 2012: Il Corriere della sera (célèbre quotidien italien ) conseille aux personnes âgées "en ces périodes de grand froid buvez bien chaud , mangez léger mais des aliments contenant sels minéraux et vitamines , des pâtes aux haricots ou avec des légumes , et du bouillon de poulet "  

Catherine de Médicis :
réputée grassouillette et gloutonne préféra aux poisons qui circulaient à la Cour de France de bons plats de haricots encore inconnus ici . En fait c'est leur supposé pouvoir aphrodisiaque qui l'intéresait . Stérile pendant des années elle donna ensuite 9 descendants au royaume !

Napoléon :
Homme pressé et souvent sur les champs de bataille , bien qu'ayant mal à l'estomac , Napoléon n'était guère amateur de plats mijotés mais appréciait ...les haricots secs ( il avait une sainte horreur des fils des haricots verts !), faciles à emporter en campagne et qu'il faisait accommoder en salade.
Est-ce la reconnaissance du ventre , mais on raconte qu'à Sainte-Hélène , dans les derniers temps de sa vie , frappé par les petites racines d'un plan de haricot , l'empereur se lança dans une très longue démonstration de l'existence ...de Dieu ! Eh bé !...

Et le Cassoulet ?
Quant à
la recette du cassoulet , nous ne nous risquerons pas à vous la donner : il y en a autant que de villes , voire de villages .
Même le très célèbre Puccini
(  Tosca , la Bohême , Manon Lescaut , Madame Butterfly , et la sublime Turandot ), écrit à son éditeur comment cuire ( à l'eau ! )les merveilleux haricots qu'il lui envoie .... mais se garde bien de donner la recette du cassoulet , qu'il devait pourtant bien connaître
Il y a ainsi des secrets éternels .

A respecter prudemment .

                              Et pour finir en beauté , Ginette , page suivante on fait la fête avec les haricots !