Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* autre Ex Voto de remerciement

Semez , semez sur la Page Tendresse , vos petits grains de sagesse , d'espoir et de gentillesse nourriront ceux qui en ont grand'faim.
Pour l'enrichir : un petit mail de 2 ou 3 lignes ( pas plus ).

 

Ginette , pour finir
          on fait la fête avec les ....
  3
Vous vous souvenez que Ginette est une de nos amies , et que c'est pour lui faire plaisir , à elle qui aime , dans l'ordre : les oiseaux , les chats et les fleurs , que nous avons réalisé ces 3 pages sur les  ... haricots ( dans le cadre de notre logique approximative évidemment ).
Sa patience avec nous l'a bien mérité , cette fois , on fait la fête , avec les haricots .
Parce que le haricot est un mets festif dans de nombreux pays du monde .

Les premiers habitants de ce qui allait devenir "les Amériques" et plus particulièrement le Mexique connaissaient une quantité considérable des multiples qualités du haricot .
Ses qualités nutritives autant que gustatives , bien entendu , mais aussi  sa propriété de régénérer le sol en le préparant rapidement à de nouvelles cultures , leur firent considérer celui-ci d'un oeil de plus en plus respectueux .
Pour eux , symbole d'abondance et de durée ( sec , il se conserve très longtemps ), le haricot avait une âme , révérée sous le nom de "Seigneur Haricot" .
Curieusement , par-delà les océans , les siècles et les cultures , malgré son apparente pauvreté , le haricot a été et reste très fêté .
Arpajon et Soissons sont fameux pour leur "Foire aux haricots" , mais ce sont plutôt les "Fêtes aux haricots" qui attirent toutes les sympathies , dans les Flandres , dans le Midi , etc...et surtout en Italie.



Voici la représentation de la Fête du Haricot , et des libations joyeuses de son roi ,
en Hollande au XVIIème siècle .
Celà n'engendrait pas
la mélancolie apparemment .

La date de cette fête a varié avec les lieux et les époques : de la fin de l'hiver , juste avant le carnaval , jusqu'à l'automne , selon les coutumes locales .
Ce qui comptait c'était de se retrouver , de faire la fête , de bien manger ( sans oublier de boire pour "faire descendre " ! ).... et ce, sans trop de frais en ce qui concerne  les ingrédients .

C'est probablement en Italie que la tradition est la plus vivace actuellement ( traditionnellement le pays en est producteur et gros consommateur ) : il existe des centaines de recettes utilisant le haricot , y compris en gâteaux et crèmes ( avec du chocolat ! ).

L'une des plus curieuses de ces fêtes ( appelée "Fagiolata" autre-ment dit "haricotée" ) se tenait en Piémont à Santhia . Voici sa version initiale , Aujourd'hui elle est très édulcorée pour des raisons évidentes ).
Elle avait lieu pour le Carnaval .Tout d'abord il y avait le défilé dans les rues de la ville et sous les applaudissements des badauds allèchés ...des petits cochons roses qui allaient être transformés bientôt en salami indispensable à la recette .( p 24 )

Le Lundi matin , veille du Carnaval , 150 foyers surmontés de trépieds sont allumés sous 150 grands chaudrons de cuivre pour la "Colossale Fagiolata" qui va produire 20 000 belles portions après quelques heures de doux frémissement ( il faut remuer ! )                           
 En fin de matinée ( et de cuis-son ) on va "kidnapper" le curé de la paroisse , prié de bénir le plat ...avant d'y faire honneur aussitôt que 2 coups de fusil aient retenti  à midi pile .

C'est délicieux , une "fagiolata" bien mitonnée  C'est donc le "cadeau" que reçoivent de nombreux saints pour leur fête .
Parmi les plus célèbres , saint Joseph , saint François d'Assise , et saint Nicolas assistent ( voire participent ? ) à ces Fêtes abon- damment "haricotées " , depuis des siècles sans signe évident de lassitude , ce qui tend à prouver que la recette est bonne et jalousement conservée .

C'est une idée sympathique , en tout cas , ce cadeau savoureux .
Pourquoi ne pas lancer l'idée ?
Avouez que ça vaut bien les merguez brûlées d'un barbecue ordinaire . Et peu coûteux .
C'est une idée à creuser ....

Mais il fait la fête encore bien autrement , notre haricot : dans le langage italien .
Foin de locutions comme les nôtres , à la limite de la rusticité , voire de la familiarité .

Si on l'utilise dans une expres-sion , c'est toujours sympathique
  * 
"tomber comme un haricot  dans le panier" c'est sauter joyeusement sur une bonne occasion . Il y a des petits malins comme çà .
  
  * venir voir quelqu'un
"aux haricots" , c'est arriver à point pour se faire inviter à partager son  repas ( autrefois souvent composé de haricots ) ... C'est une question de "timing" , çà .

* enfin , si vous agissez comme un haricot  c'est fort à-propos , juste comme il faut . Pile , ploc , quoi .
  Fûté , ce haricot .

©

Mamma mia !
On allait oublier ...
le gigot aux flageolets
Ah , le flageolet !....
c'est un haricot nain (mais de forme allongée ) qui se mange en grains , souvent avec le gigot , avec lequel il s'est marié savoureusement le dimanche sur la table familiale des XIXème et XXème siècles .

D'où vient son nom ?
A notre avis , du "fagiolo"  le haricot  en italien ( dérivant lui-même du  Phaaseolus grec), mais beaucoup plus savants que nous disent que c'est à la petite flûte médiévale si longue et si fine , ( la flageole , devenue le flageolet )   qu'il doit son nom.
C'est ce flageolet qui donnait ce petit air aigrelet aux danses et aux  pavanes du Moyen-Âge et de la Renaissance .
...Tant qu'à parler de Flûte , avez-vous entendu Natalie Dessay chanter celle de Mozart ?
Superbe , la Reine de la Nuit .

Ce maigre haricot aux grains dodus a fait florès . Tout comme la longue flûte .
On s'est mis à appeler "flageole"  toute jambe ( ou papatte ) ultra-maigre . ( voir p. 357 )
Et que voulez-vous bien que l'on fasse sur de semblables petites choses ?.... eh bien que l'on flageole !
C'est bien là l'origine du verbe . Ah , la belle langue que la nôtre !
Pour vous faire un petit cadeau nous avons cherché un poème ...où l'on flageolerait , mais sans succès .
Alors , par logique très , très ,  approximative , nous l'avons remplacé par une information capitale  ( accrochez-vous ! ) : la ville de Boston (Massachusetts), surnommée "le centre de l'univers" tirerait son nom ... du haricot ( ça vous fait flageoler , non ? ).Son nom viendrait de "Bean (haricot)-Town (ville)"parce qu'aux temps héroïques ... c'était l'essentiel de son alimentation !

Eh bien , nous voici au terme de 3 grandes pages sur les haricots .
Il y aurait encore bien des choses à en dire , mais ce n'est pas notre propos ( vous irez voir çà sur Internet ).
Notre propos cette fois était de
faire plaisir à notre amie Ginette .
Non pas qu'elle soit une spécialiste mondialement connue du sujet
( du moins à notre connaissance ) mais parce qu'elle aime , dans l'ordre : ... les oiseaux , les chats ...et les fleurs .

Nous ne sommes pas fous et ne sommes pas restés trop longtemps au trop chaud soleil de ces derniers jours à Paris : nous avons seulement voulu vous donner des idées pour faire plaisir autour de vous .

Cessez de vous creuser la tête pour rester bien dans le cadre rigide des uns ou des autres : secouez les branches , sautez les ruisseaux , riez et faites rire , ce sera le plus beau des cadeaux ( que vous aurez fait et que l'on aura reçu
de vous ! ).

Chère Ginette ,
 
C'est votre souriante gentil-lesse qui nous a donné l'idée de ces pages et nous espé-rons qu'elles vous ont fait plaisir ....    sinon , ce serait vraiment la fin des haricots .
              Vos amis les Rédacteurs .