Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* dire Merci à St Antoine de Padoue

* autre Ex Voto de remerciement

Virevoltez dans les 72 pages Tendresse . Vous trouverez forcément de quoi oublier un instant ce qui vous met en boule ou même vous déprime .
C'est trois fois rien : 2 ou 3 lignes qui nous ont été envoyées par mail , exprès pour vous !

 

Padoue  (PADOVA)
Nous avons quitté Lulu en train d'esquiver adroitement Venise , beaucoup trop encombrée à son goût . C'est ainsi qu'elle nous a fait découvrir Portogruaro , Superbe .

Eh bien , figurez-vous que , de Portogruaro , toujours en évitant Venise , la route est toute droite ...vers Padoue .
Lulu n'allait pas rater çà ! En un peu plus d'une heure elle arriva dans cette ville , mondialement connue pour diverses raisons .
Lancez-la sur Padoue ( Padova ) et elle devient intarissable : évocation enthousiaste , photos , anecdotes , légendes , etc ...
Vous allez voir .
Padoue , ah , quelle ville !
Antique et moderne , agitée et aérée , vivace et surprenante , elle est inoubliable .
Son nom rappelle à la fois la plaine qui s'étend devant les Monts Euganéens , et le Pô dont les innombrables affluents  embrassent toute la région de la vénétie .

Padoue a plus de 3000 ans .

Sa proximité avec Venise et sa situation géographique privilégiée sur une anse du  fleuve Brenta en ont fait une ville d'art et une ville riche et active dès l'Empire Romain
Le Moyen-Age et la Renaissance , après maints saccages dus aux invasions venues de l'Est et du Nord , lui redonnèrent progressivement un éclat incomparable .



Le croirez-vous ? Il y a des canaux
à Padoue ( pour faire comme
Venise , mais aussi parce que c'était un excellent moyen de transport , écologique avant la lettre . )


Regardez l'élégance du tracé , et les innombrables et magnifiques statues ( environ 200 rien que le long des canaux ) qui s'y mirent .

Padoue est une ville d'art .
Les plus grands architectes sont venus de Venise pour y construire palais et "villas" qui faisaient le bonheur des riches vénitiens lassés de l'agitation de Venise .

Il ne faut donc pas s'étonner d'y trouver un joyeux mélange de chefs d'oeuvre d'âges très différents .
On y trouve des restes de bastions et d'enceintes protectrices , des ponts de tous les styles , ou à peu près ( et il y en a , des ponts , à Padoue ! ).
Mais tout celà ne donne pas une impression de chaos , tout au plus de continuité dans l'excellence . Si la ville a souffert , elle s'est toujours redressée .




Pas chauvine , Padoue a même statufié "Gattamelata" , célèbre , généreux et habile condottière ,  défenseur de Venise .
Padoue reste très influencée par sa superbe et richissime voisine .



 
.
 Tout est harmonieux , puissant , pluri-centenaire mais novateur , abondant .

Les peintres ne furent pas en reste .
Giotto fit de la Chapelle des Scrovegni , l'un des plus grands monuments artistiques de tous les temps .
Elle est toute petite , mais quand vous y pénétrez vous ne pouvez retenir une exclamation !
Pas 1 cm n'est laissé sans une couleur vibrante , dans des fresques juxtaposées racontant la vie de Marie et de Jésus ainsi que  le saisissant Jugement Universel .


 
 
Allez la visiter sur :
http://www.youtube.com/
watch?v=P_fWgNP54OY

 

©

 

Des années et des années de travaux gigantesques firent peu à peu du "paradis à  grenouilles" qu'était cette vaste étendue marécageuse , l'une des plus vastes et des plus belles places d'Europe : à peu près 9 hectares !

En fait , pendant les travaux on y retrouva les vestiges d'un théâtre romain ....  Plus de 2000 ans d'histoire qui se soutiennent et se juxtaposent pour l'avancée irrésistible d'une ville !

Comment s'étonner alors de la réputation des habitants de Padoue : s'ils sont pleins d'esprit et de courage , ils se moquent carrément des sens interdits ...et des interdits , ils sont tenaces , concrets , frondeurs , volontiers "bouillonnants" , mais gentils .

On dit que les frères y sont "frères au couteau" , prêts à s'étriper ... avant de s'embrasser !
Shakespeare y a trouvé sa "Mégère Apprivoisée" , et le véritable Indiana Jones y serait né !
Quelle ville !
 

Les habitants de Padoue sont fiers de leur ville ; ils l'entretiennent , après l'avoir créée et recréée si belle , si souvent .
Ils cultivent aussi une évidente beauté spirituelle  et intellectuelle : l'Université de Padoue a été , et reste , l'une des plus fameuses du monde , flambeau de la Liberté de penser et de faire penser .
Parmi les toutes premières , elle a enseigné d'innombrables  disciplines autant philosophiques ( politique , droit  .... ) que scientifiques ( mathématiques , astronomie , architecture , médecine )...
Elle fut la première à accepter une femme parmi ses étudiants , ce qui frisait le scandale à l'époque où
Molière faisait dire aux "Femmes savantes" :  
 
"Il n’est pas bien honnête, et pour beaucoup de causes,
Qu’une femme étudie et sache tant de choses.
Former aux bonnes mœurs l’esprit de ses enfants,
Faire aller son ménage, avoir l’œil sur ses gens,
Et régler la dépense avec économie,
Doit être son étude et sa philosophie.."
 
L'université de Padoue est celle de la Liberté .

Sa devise est restée la même depuis sa création en 1222 : elle rappelle qu'elle est la vraie Liberté de Padoue ( ce sont les étudiants et les professeurs de l'université de Bologne , persécutés par les dirigeants de l'époque inquiets de voir des savants et des penseurs sortir de leur propre université ) qui décidèrent de fuir à Padoue pour
y recréer une université  ( ce qui fut fait tout près de la teverne du Boeuf ... si bien que le surnom de l'université est "le Bô" - le Boeuf !)

"Padoue , c'est le quartier latin de Venise" a dit Ernest Renan .

Effectivement , Venise protégea et entretint généreusement l'université de Padoue , qui accueillit ainsi les plus grands savants , les intellectuels et philosophes les plus brillants .
....et ce sont eux qui furent statufiés si abondamment dans toute la ville .
Le mélange des genres et des époques fait de tout ce peuple de statues un ensemble artistique  , mais quelque peu hétéroclite ( et machiste , naturellement ! ) ....si bien que le bruit court que la nuit tout ce petit monde descend de son piedestal pour mieux se rencontrer , en une vaste réception mondaine ... inouïe !

Page suivante , Lulu se perd dans les petites rues de Padoue .