Page précédente

Page suivante

INDEX                       Tout sur nous ?

Ecrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com

* dire "Merci" à sainte Rita

* dire Merci à St Antoine de Padoue

* autre Ex Voto de remerciement

La Page Tendresse est aux couleurs de la vie . C'est rassurant de voir que "les autres" aussi se heurtent aux mille petites difficultés qui vous font perdre votre calme ( et s'en sortent plutôt birn ). Si vous avez une recette de sérénité à proposer à votre tour : un mail de 2 ou 3 lignes suffit . Allez , courage !

 

 Lulu se promène à Padoue
   

Il faut de très bonnes chaussures pour conquérir Padoue ( d'autant plus qu'il y fait souvent très chaud ce qui ne facilite pas les choses ).

"Dans mon jeune temps"  ...   commence doctement notre chère Lulu ," on pouvait aller en voiture jusqu'à une petite place ombragée , derrière la basilique , s'y garer sous la protection enjouée d'une équipe hilarante de gardiens d'un âge déjà avancé qui buvaient un délicieux "caffè" tiré d'un vénérable thermos , assis sur leur pliant sous l'arbre le plus haut ."

Manifestement celà lui rappelle de joyeux souvenirs mais il paraît que maintenant il y a des sens interdits ( et des vigiles ) un peu partout .Et donc , il faut marcher , beaucoup marcher , à Padoue , si l'on n'a pas de macaron privilégié 
.
 

Alors , voilà notre Lulu dans les petites rues , qui ne sont pas sans charme vous allez voir .
Elle ne s'est pas attardée devant "la gatta" ( la chatte ) pauvre débris d'un lion vénitien conquis de haute lutte à la famille d'Este .
Elle n'a su que trop tard que "la voûte à la Corde" était le lieu traditionnel des châtiments corporels à coups de corde infligés aux malfaiteurs . ( Padoue avait aussi une "Pierre de la Honte" mais de maniement un peu moins vigoureux que celui de Modène ; donc , aucun intérêt  ! ).
Par contre , près de l'Escalier aux Oiseaux on lui signala les anciennes mesures nécessaires au commerce local : la mesure du grain , la mesure de la farine , celle de l'étoffe ( la longueur du bras ) , celle des briques .... mais c'était loin et elle commençait à ménager ses pieds .... Vous croyez qu'elle aurait fait un long détour pour nous en rapporter une photo ?
Même pas !
Nous sommes sans voix  , mais pour peu que Lulu ait pris quelques grains du caractère explosif des gentes dames de Padoue il vaut mieux rester cois .

Il est 7h30 .L'heure du petit "caffè avec brioche" . Arcades , scooters et vélos , le tout à double sens , même dans une petite rue , celà vous  laisse imaginer ce que sera la circulation vers 9 heures !


Coiffeur très connu à Paris , au rez-de-chaussée d'un superbe immeuble très décoré .

Fenêtres trilobées et balcons à colonnes dans un immeuble qui n'est pourtant pas d'aspect luxueux , mais renferme peut-être des trésors à l'intérieur .

Derrière une banale porte-cochère , le magnifique jardin privé du studio philatélique ( ce n'est rien à côté du très ancien Jardin Botanique de la ville ! )

Au coin d'une petite rue , un petit immeuble surmonté de curieux créneaux . Ancien palais ?
Le lampadaire a un petit air romantique et à droite , dans l'obscurité des arcades , il y a une minuscule petite boutique qui vend fromages et jambon cru , avec , sortant du four , une focaccia délicieuse , avec de toutes petites tomates . On vous en coupe une belle tranche , pour 1 €uro , avec un grand sourire !
Par contre : attention aux bus !!

Et Lulu reprend sa route ....

Mais où va elle ?
Elle marche , elle marche ... et elle ne voit toujours rien venir .
Tout-de-même , une ville qui a une place de 9 hectares
 doit avoir au moins une esplanade devant sa basilique , non ?
Aucun signe , bien qu'elle soit dans "la rue du saint ".
Rue du saint ? Plus d'un touriste doit avoir un léger flottement en voyant çà . Quel saint ?

©

Ah ?
Qu'il y a-t-il au bout de la rue ?

Là-bas , tout au bout de la rue , au-dessus des toits , dépasse une sorte de clocheton à moitié caché par un dôme . Lulu serait-elle sur la bonne voie ?
Que dit la plaque de rue ? Toujours
"Via del Santo " ....la rue du saint....
Il y a un saint à Padoue , et la ville se l'est tellement approprié qu'on ne prend plus la peine de dire son nom !
Il est
LE saint !
Et sa statue n'en dit pas plus : aucun nom , il est LE saint , le seul qui compte réellement .

Naturellement , comme nous sommes à Padoue , il s'agit de saint Antoine de Padoue !
( qui ne s'appelait pas Antoine ,
et qui ne venait pas de Padoue non plus ... mais çà , nous vous le raconterons dans les prochaines pages ).
Il a une basilique monumentale , capable de recevoir les millions de pélerins qui viennent le prier chaque année ( il est l'un des saints les plus connus au monde).

Quel monument ,cette basilique !


La voilà ( vue de côté ) ! De tous les styles , de toutes les époques , avec des clochetons , des dômes , des minarets , du style roman et du gothique Elle est stupéfiante et vivante .

Sa façade est élégante , bizarre , à l'image du monde entier  finalement ...


Commencée en l'an 1400 , elle est supposée terminée à la fin du même siècle....

... mais en 1895 on lui ajoute une (superbe) porte en bronze ,...
...

sans parler de la décoration et des aménagements intérieurs encore nombreux au XXème siècle !

Sur la rue , quelques petits étals
(bien moins nombreux qu'autrefois dit Lulu qui en avait gardé le souvenir d'une véritable foire d''empoigne ) offrent cierges , lumignons , statuettes , prières , et tout ce qu'il est possible d'imaginer portant l'effigie DU saint .

Alors , il n'y a plus qu'à entrer , pour aller prier saint Antoine de Padoue , et rester ébahi par les splendeurrs renfermées à  l'intérieur de la basilique .

... entrez-y , page suivante ( vous ne le regretterez pas ).