...avec un zèbre

©
C'était un zèbre , jeune , vif , rayé comme il se doit , petites oreilles bien droites , etc....du modèle courant (...vite !), quoi .
Un vieux singe , ne trouvant plus d'auditoire assez attentif pour prendre goût à ses grimaces , mais malin..;comme il se doit aussi , l'observa longuement un jour , puis l'aborda :
   - Dis-moi , c'est ce qu'on appelle une cage à oiseaux que tu portes là , non ?
   - Ouiiiiiiiih [ hennit (?) le zèbre ].
   - Et elle est vide .
   - Ouiiiiiiiiiiih [ re-hennit (??) le zèbre qui n'était pas bavard ].
Le singe réfléchit un moment puis appliqua l'une des plus vieilles méthodes du monde ( celles qui marchent le mieux , finalement...puisqu'elles durent encore) , la flatterie :
   - Ton histoire doit être passionnante , tu es un être extraordiniare .
Soudain ébloui de lui-même , n'y tenant plus , comme beaucoup d'autres  en pareil cas , le zèbre se raconta... en long et en large .

   - Voilà , c'est le vieil homme qui vit près des chutes du fleuvequi me l'a donnée . Il a vu qu'elle me plaisait . Il m'a dit  "maintenant qu'elle est vide je n'en ai plus besoin , tu peux la prendre ." .
   - Et ses oiseaux alors , où étaient-ils ?
   - Il n'avait pas d'oiseaux . Il paraît qu'au début de sa vie , sans s'en apercevoir , il la portait sur son dos ... pleine de gros cailloux ! Un jour il a décidé que c'était trop lourd et il a voulu s'en débarrasser , mais il a vite vu qu'il ne pouvait pas jeter la cage : il devait la vider en jetant les cailloux , un à un ; ils étaient lourds , il y avait même un nom gravé sur chacun d'eux : la rancoeur , l'intolérance , l'orgueil , l'avarice , le mensonge , la cruauté , etc...Il paraît que ça n'a pas été facile , c'était lourd et le gouffre où il voulait les jeter était loin , mais il y est arrivé ; Il était drôlement content , pas fier , content  : "ah , on est mieux , quand on est léger " m'a-t-il dit en riant .
Moi , je l'ai prise parce qu'elle me plaît bien , cette cage : on dirait des rayures sur fond de ciel bleu , c'est joli . Mais , tu vois , moi je ne l'ai pas remplie de cailloux...je ne suis pas
bête ! " ....
...et il piqua un sprint jusqu'à la rivière .
   - C'est tout de même un drôle de zèbre, lui aussi " se dit le vieux singe " mais il faut de tout pour faire un monde ".
Et comme il était très sage , il s'installa commodément pour une petite sieste .
En attendant , ici il ne fait pas chaud : atchoum !!
Un nouveau dictionnaire vient de paraître : le Dictionnaire des Onomatopées (PUF) ..[sans jeu de mots ] !...et nous nous y intéressons , vous pensez bien . Il est vrai que la vie moderne nous gâte en ce domaine . Plutôt que de ronchonner , ne boudons pas toujours notre plaisir et reconnaissons tout l'esprit , la drôlerie , l'inventivité que l'on rencontre parfois dans ces drôles de petits sons .
Il y a même des artistes en la matière : vous comprenez très bien celui qui a mal aux dents , celui qui a un aphte ,celui qui trouve très bon le gâteau au fromage blanc ....avant même de lire ou d'entendre le commentaire  , non ?
Et les bébés , grands consommateurs et producteurs en la matière , ils finissent par s'y retrouver très bien dans le bizarre langage des adultes, non ?...et nous dans le leur .
Alors ,vive la créativité et les onomatopées !..mmmmm ! ihihihihih !
NB : "atchoum" se disait  "etchec " au Moyen Age , puis "atchi" ..(avec le même nombre de postillons sûrement )...et vint la coutume de répondre un voeu à cet éternuement comme si c'était une action d'éclat  : " à vos souhaits "," Dieu vous bénisse" [ certains sacripants n'hésitaient pas à ajouter , dans ch'Nord : "et vous fasse le nez comme j'ai la cuisse........et le menton comme j'ai le croupion "!!!...mais à l'époque , on n'était pas très regardant sur la finesse ! ] etc...
Quant à nous , nous préférons le doux  " Bénisanges , Madame " que Monsieur Paul disait , avec son élégance naturelle de grand aventurier devenu boucanier par les hasards de la vie , quand Maman éternuait .... mais où avait-il trouvé celà ?...  
  
Alors , que dit Lady Patricia ?
Un tas de choses : elle est partie en vacances .
Il paraît que ce fut très dur de quitter le froid et les pluies de la verte Angleterre et surtout du beau Lancashire ,où elle habite  [ vous voyez , anglaise pure souche , pas de l'Angleterre à touristes ou à horse guards , celle des collines verdoyantes et fleuries dont elle sait parler avec simplicité et charme...à vous donner l'envie d'y aller...sauf quand on se rappelle que les moineaux y sont parfois mouillés "pour trois jours " , peut être ] .
Elle est partie tout de même courageusement , affronter le grand soleil , l'eau délicieusement chaude de la piscine , les fleurs éclatantes à tous les détours....Lady Patricia est partie à Madère .
Tout lui a plu . Il faut dire que c'est une très belle île  avec de vraies montagnes ( 1851 m pour le Pico Ruivo , tout de même , 580 m de falaise à Cabo Girao ) , des paysages vertigineux que l'on découvre en suivant  les astucieux petits canaux d'irrigation ( 2150 km au total ,pour 10 à 40 cm de large , tout de même !) qui amènent l'eau des versants Nord jusqu'aux cultures en terrasse du Sud ...des fleurs partout (il y a même un Carnaval des Fleurs )...et une gastronomie non négligeable : l'espada (poisson sabre) aux bananes , ou du thon frais , l'espetada (brochette de boeuf sur branche de laurier ) , le bolo de mel (pain d'épices)et des fruits à foison .
Allez voir la web-cam :  www.madeira-web.com   !
Mais , modeste , Lady Patricia n'avait pas dit le plus beau : nous avons appris qu'elle a dévalé "tout schuss" les célèbres rues en pente dans les nacelles d'osier dans de grands éclats de rire et de bonheur ! Terrific , my Dear ...mais quels souvenirs !
naviguez sur ce site : très facile   INDEX    page précédente
Page Tendresse