...à la fontaîne...et même dans la crevasse

La fontaîne Parasard

En bas du pré du Claudius , du côté de chez mémé Marguerite ,il y avait tout un enchevêtrement de petits rus , rigoles et autres petites mares qui ne ressemblaient à rien , il faut bien le reconnaître . Ce n'était pas dangereux , tout au plus le sol faisait-il flip-flop sous le pied en faisant s'envoler tout un petit monde de grenouilles et de sauterelles . Le Claudius , celà ne le gênait pas : dans son pré , il y mettait ses 5 vaches , que ça ne gênait pas plus , d'ailleurs .
Autour du pré , il y avait les champs de blé de Louis et de Victor qui , plus jeunes et aidés par des fils que n'avait pas Claudius (resté "garçon" comme on disait là-bas ) , cultivaient encore et ramassaient les fruits des rangées de pommiers plantés en bordure quelques années plus tôt .
Finalement , il passait souvent du monde , par là .
Comme on savait l'eau de ces petits rus fraîche et pure , avec la bénédiction indifférente de Claudius , c'est volontiers que l'on allait boire à la plus haute de ces petites rigoles , pas celle où buvaient les vaches parce qu'elle était plus large , non , une qui se trouvait un peu de côté et qu'un petit bout de roche dépassant la terre faisait glouglouter ...on l'entendait bien si l'on se donnait la peine de tendre un peu l'oreille .
Petit à petit , une trace resta dans l'herbe sous les pas répétés , faisant un petit chemin incitant travailleurs et promeneurs à le suivre jusqu'à la source . Comme elle s'élevait déjà un peu de terre , un premier eut l'idée de rajouter une pierre sur la roche pour surélever le départ de l'eau et boire plus commodément , un autre ajouta la sienne et petit à petit un monticule se forma , obligeant l'eau à sortir un peu plus haut encore . On avait presque une fontaîne !
   - Ah , c'est ben un'fontaîne par hasard ..;" disait Claudius de son accent calme et rond .
L'expression fit mouche .
   - On s'est promenés jusqu'à la fontaîne Parasard , disait-on .
   - ...de Saint Parasard "..rectifiaient quelques coquins .
Les années passant , on oublia le jeu de mots , mais pas la fontaîne , ni son "saint" .
Maintenant , à la sortie du village il y a même un petit poteau indicateur , tout simple , en bois , montrant le direction de la "Fontaîne de Saint Parasard" .
Cette histoire toute simple est authentique . Pourquoi vous l'avoir racontée ? Parce qu'elle a aidé récemment quelqu'un . Plus précisément , la fille de la charmante Lulu , que vous connaissez .
Aussi charmante que sa Mère (tout juste 100 ans à elles deux cette année ! ) , aussi brune que sa Mère est blonde , Maguy rouspétait :   - mais , qu'est-ce qu'ils ont tous à venir me raconter leurs malheurs ?...moi aussi j'ai mes problèmes et je ne vais pas embêter les gens pour autant ."
Non , Maguy , c'est vrai....mais parfois , dans un pré , il y a une petite source qui semble faite pour devenir une fontaîne...elle n'a rien de plus que les autres , mais elle est là , juste où il faut .
Et l'eau fraîche d'une fontaîne , quand on a soif , il n'y a rien de meilleur .
Comme dit Lulu :  - Moi , ma file , elle ne pleure pas comme une fontaîne , c'est mieux , c'est elle qui est une fontaîne ."....
...voici Maguy , sa fille .
vous connaissez Lulu
Ce n'est pas si facile....mais c'est la vie .

Voir souffrir les autres , même et surtout quand ils ne voient pas la perche qui leur est tendue...ce n'est pas facile : c'est usant , énervant...on se dit que c'est inutile d'être là et de vouloir les aider . Et pourtant , que peut on faire de mieux que d'être là et d'essayer de les aider ?
Tenez bon ! continuez !....vous les aurez...à l'usure !
Voici quelques petits dictons et proverbes qui vous y aideront .
...ils ne sont pas réservés qu'à Maguy .
- Bonnes paroles donnent plus qu'elles ne coûtent .
- Il faut prendre les hommes comme ils sont , les choses comme elles viennent .
- De tristesse et ennui...nul fruit .
- Sermon et melon...chaque choses à son juste moment .
- Le juste pèche 7 fois par jour .
- Quand il tonne...il faut écouter tonner .
- "Il n'est si sage qui ne foloie"...
L'échelle dans la crevasse

La Vie donne plus de chances que la Nature,
Mais elle est pleine de crevasses , çà , c'est sûr .
   Dans toutes les crevases , il y a une échelle ,
   Pas très facile à voir , et pourtant bien réelle .

Quelquefois un ami descend vous la montrer ,
Mais la plupart du temps on est bien isolé.
   Dans toutes les crevasses , il y a une échelle ,
   Pas très facile à voir , et pourtant bien réelle .

Ce n'est vraiment pas drôle d'être là , tout en bas ,
Sans personne à côté , sans personne qui vous voie .
   Dans toutes les crevasses , il y a une échelle ,
   Pas très facile à voir , et pourtant bien réelle .


Et qu'a-ton bien pu faire pour en arriver là ?
Ma foi , bien peu de choses , rien du tout quelquefois...
   Dans toutes les crevasses , il y a une échelle ,
   Pas très facile à voir , et pourtant bien réelle .

Mais ça a dérapé , c'est la Vie , voyez-vous....
Tiens , j'ai une nouvelle , justement pour vous :
   Dans toutes les crevasses il y a une échelle ,
   Pas très facile à voir et pourtant bien réelle !

   Allez !...mettez-vous y !...vous allez la trouver...
   Vous ne me croyez pas , d'accord...mais ESSAYEZ !
   Et essayez encore , sans jamais vous lasser ,
   Parce qu'un jour enfin , oui! , vous réussirez !

  
Dans toutes les crevasses il y a une échelle ,
Pas très facile à voir , et pourtant bien réelle .
L'échelle vous paraîtra légère si votre "bon coeur" a l'habitude de la porter...alors gardez-la toujours avec vous...on ne sait jamais !...beaucoup de promeneurs sont si maladroits .
   " Un peu d'aide fait grand bien " .
retour à l'INDEX
Ecrivez-nous !   Participez , partagez vos jolis souvenirs , les autres en ont besoin...et ne retrouvent peut être pas les leurs ...ça ira mieux après quelques moments de calme .