du calme ...Roméo !


©
Cyrano :                                   Certes , ce sentiment
Qui m'envahit , terrible et jaloux , c'est vraiment
De l'amour , il en a toute la fureur triste !
De l'amour , - et pourtant il n'est pas égoïste !
Ah ! que pour ton bonheur je donnerais le mien ,
Quand même tu devrais n'en savoir jamais rien ,
S'il se pouvait , parfois , que de loin , j'entendisse
Rire un peu le bonheur né de mon sacrifice !
- Chaque regard de toi suscite une vertu
Nouvelle , une vaillance en moi ! Commences-tu
A comprendre , à présent ? voyons , te rends-tu compte ?
Sens-tu mon âme , un peu , dans cette ombre , qui monte ?...
Oh ! mais vraiment , ce soir , c'est trop beau , c'est trop doux !
Je vous dis tout celà , vous m'écoutez , moi , vous !
C'est trop ! Dans mon espoir même le moins modeste ,
Je n'ai jamais espéré tant ! Il ne me reste
Qu'à mourir maintenant ! C'est à cause des mots
Que je dis qu'elle tremble entre les bleus rameaux !
Car vous tremblez , comme une feuille entre les feuilles!
Car tu trembles ! car j'ai senti , que tu le veuilles
Ou non , le tremblement adoré de ta main
Descendre tout le long des branches du jasmin !

Vive la Saint Valentin ! ......

...mais nous n'en dirons pas plus , radios , télés et gazettes étant prolixes sur ce sympathique sujet .
Laissons la parole à Roméo...pardon , à Cyrano ;
Roxane :  Eh bien ! si ce moment est venu pour nous deux ,
                Quels mots me direz-vous ?
Cyrano :                         Tous ceux , tous ceux , tous ceux
Qui me viendront , je vais vous les jeter , en touffe ,
Sans les mettre en bouquets : je vous aime , j'étouffe ,
Je t'aime , je suis fou , je n'en peux plus , c'est trop ;
Ton nom est dans mon coeur comme dans un grelot ,
Et comme tout le temps , Roxane , je frissonne ,
Tout le temps , le grelot s'agite , et le nom sonne !
De toi , je me souviens de tout , j'ai tout aimé :
Je sais que l'an dernier, un jour , le douze mai ,
Pour sortir le matin tu changeas de coiffure !
J'ai tellement pris pour clarté ta chevelure
Que , comme lorsqu'on a trop fixé le soleil ,
On voit sur toute chose ensuite un rond vermeil ,
Sur tout , quand j'ai quitté les feux dont tu m'inondes ,
Mon regard ébloui pose des taches blondes !
Roxane , d'une voix troublée :
Oui , c'est bien de l'amour...
Un peu plus loin , la suite n'est pas mal non plus , chère Maguy :
Roxane , s'avançant sur le balcon :    
                                     C'est vous ?
Nous parlions de...de...d'un...
Cyrano :                       Baiser ! le mot est doux !
Je ne vois pas pourquoi votre lèvre ne l'ose ;
S'il la brûle déjà , que sera-ce la chose ?
Ne vous en faites pas un épouvantement :
N'avez-vous pas tantôt , presque insensiblement ,
Quitté le badinage et glissé sans alarmes
Du sourire au soupir , et du soupir aux larmes !
Glissez encore un peu d'insensible façon :
Des larmes au baiser il n'y a qu'un frisson !
Roxane :     - Taisez-vous !
Cyrano :  - Un baiser , mais à tout prendre qu'est-ce ?
Un serment fait d'un peu plus près , une promesse
Plus précise , un aveu qui veut se confirmer ,
Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer ;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille ,
Un instant d'infini qui fait un bruit  d'abeille ,
Une communion ayant un goût de fleur ,
Une façon d'un peu se respirer le coeur ,
Et d'un peu se goûter , au bord des lèvres , l'âme !
(Edmond Rostand  .   Cyrano de Bergerac )
Ouahouuuuuu ! dit Maguy .
Pas si moqueuse que çà , d'ailleurs .
Alerte !!   Il semble il y avoir comme une petite trace de nostalgie dans certains yeux de notre équipe de rédaction .
Il faut avouer que c'est grisant.....comme du champagne , tout çà .
D'après notre bon Docteur , celà n'a que des avantages , ce petit émoi rétrospectif , à notre âge : ça remue , dans l'ordre
* les neurones de la mémoire toujours prête à la fête ,
* le muscle cardiaque , toujours capable de battre la chamade ,
* les surrénales qui sont de toutes les émotions ,
* les yeux qui se mettent à briller ,
* les zygomatiques du sourire attendri ,
*...et même peut être les glandes lacrymales de ces dames ...
Ah !....l'Amour .
on parle encore d'amour p.68 , p.69 , p.70 !
La mémoire d'une vamp

Lola  ? Vous vous en souvenez certainement ?
Eh bien !...Lola , vamp de son état , avait une excellente mémoire .
Il est vrai qu'elle avait vécu quelques aventures assez exaltantes (tout au moins ses mimiques l'avaient-elles laissé deviner plusieurs fois ) .
Un jour que , perdus dans un petit village , ses maîtres cherchaient un petit restaurant  où elle avait vécu un de ces moments inoubliables trois ans plus tôt. Comme elle les précédait au bout d'une longue laisse à enrouleur  , elle entra soudain d'un pas décidé sous une porte cochère qui se révéla le seul et bon chemin vers le  lieu cherché .
Les maîtres , étonnés d'une telle mémoire , s'en amusèrent , mais  essayèrent surtout de faire taire  les gémissements aussi frénétiques qu'inhabituels qu'elle faisait entendre....et qui ne cessèrent vraiment que lorsque la patronne , amusée , lui apporta sur une petite soucoupe une belle portion de lapin-à-la-polenta , spécialité , inoubliable il est vrai , de la maison !....
A quoi rêvent les vamps , réellement ???

 
Nous vous souhaitons de retrouver dans votre coeur , dans votre mémoire et dans votre âme , tous les merveilleux souvenirs de l'amour que vous avez reçu , dans votre vie , à tous les âges de cette vie , quelle que soit la forme de cet amour : passion , tendresse , affection , dévouement , amitié ...etc...
Ce serait tout de même malheureux de passer à côté pour une question de définition .
Tout çà , c'est de l'amour .
" Si ce n'est pas vraiment l'Amour , ça lui ressemble ,
   ça lui ressemble tant que c'est peut être mieux...."  
retour à l'INDEX
écrivez-nous : unmomentdecalme@aol.com