...l'atout est à trèfle

Qu'il soit à fleurs blanches , roses ou violettes , le trèfle est une papilionacée fourragère ...autrement dit il peut faire le bonheur des vaches un peu partout (même dans le pré de Claudius ). Son nom vient naturellement de ses feuilles groupées par trois (on verra le modèle au dessus plus tard ).
Trois ! Vous pensez bien que celà n'allait pas faciliter l'incognito du trèfle , ce nombre sacré !...Et tout a commencé avec les druides (peut être même bien avant )...et partout : "le Tao est un , le un mène au deux , le deux engendre la triade...qui donne naissance à toute chose " (euh....ça , ce sont les druides asiatiques qui disent çà ).
Alors , bien parti comme c'était , le trèfle s'est multiplié : surtout au  Moyen Age , dans la littérature ( selon la légende le petit Jésus aurait reposé sa tête sur un petit coussin de trèfle qui aurait miraculeusement reverdi dans l'étable de Bethléem ), la peinture (Michelange , Filippo Lippi , Carpaccio et bien d'autres l'adoptèrent comme symbole de la Sainte Trinité ) , en architecture ( ah , déambuler sous le cloître à Tréguier !...) ...et partout , mais surtout en Irlande où certains petits malins en garnissaient leur chapeau pour voir apparaître des elfes dont c'était la gourmandise irrésistible paraît-il .

Vive le trèfle !
Mystérieusement aussi , Joseph II , empereur d'Autriche , créa un titre pour un certain Schubart , collectionneur de trèfle (klee en allemand) , qui devint ainsi le Comte du Champ de Trèfle ( Von Kleefeld ) .
Saint Patrick ne fut pas en reste , vous pensez bien . Alliant le geste à la parole , il brandissait la modeste (mais mystérieuse ) petite plante en essayant de faire entrer la notion de Sainte Trinité (ce qui n'est déjà pas facile) dans la caboche des Irlandais de l'époque (ce qui était encore bien plus difficile ...mais on est saint ou on ne l'est pas ) .
Comme il y réussit et qu'à force de miracles il convertit l'Irlande comme un seul homme (enfin... à peu près )bien plus tard ,  le roi George III de Grande Bretagne , peu rancunier , créa l'Ordre de Saint Patrick pour les nobles irlandais en 1783...ce qui contribua à fixer indéfectiblement l'attachement des Irlandais à leur saint patron .
D'où la fête de la Saint Patrick , si copieusement fêtée .
Et le trèfle à quatre feuilles ?
Voilà le chouchou de tout le monde !
Bien sûr , il est beaucoup plus rare que l'autre , mais on a déjà vu d'autres plantes présenter une variété (mutation génique ? ) sans pour autant devenir symbole de chance...quasi magique .
Le trèfle à quatre feuilles , si .
L'as de trèfle...c'est la réussite absolue , toutes les cartomanciennes et autres diseuses de bonne aventure vous le diront . Amour , santé....et trèfle ( ou oseille , blé , artiche...etc comme vous voudrez ).
Mais le Moyen Age et ses alchimistes , cabalistes et ésotéristes de tout poil ,  ne l'a pas ignoré non plus : il y avait dans l'escalier d'une chapelle du monastère des Carmélites de Loudun , au I6ème siècle , un trèfle à quatre feuilles symbolisant le Christ source de Vie , portant la Croix du mouvement apparent du soleil plus connue en tant que swastica et utilisée , notamment en Orient , depuis la nuit des temps .
Il n'y en a pas deux comme Saint Patrick !
La preuve : le tournoi des 5 nations .
Même dans le Dictionnaire des Saints Imaginaires et Facétieux (ed Seuil) nous n'avons rien trouvé d'autre qu' un Saint Pâti , invoqué dans l'Eure et dans l'Orne pour la maladie de langueur , les crises nerveuses et rhumatismales et le rachitisme ("mal de Saint Pâti")...mais il ne semble pas s'agir d'une déformation du nom de Saint Patrick .
Pas plus que Saint Paty , autrefois supérieur du monastère de Bernay , martyrisé par les Huguenots , dont le corps fut jeté dans la Charentonne puis récupéré par les habitants qui se mirent à l'invoquer "pour tout " car il avait "pâti" et supporté son martyre .
Il n'y en a qu'un , et il est aux irlandais !
C'est de là que doit venir leur réussite au rugby : ils pensent à Saint Patrick chaque fois qu'on veut leur arracher le ballon !
C'est comme çà que l'on motive les équipes .

Et vous ? Avez-vous un porte-bonheur ?
Faut-il être superstitieux ?           OUI !!!
Il faut croire à la bonne disposition envers vous de certains êtres et de certaines choses !
Si !
Le premier qui vous veut du bien...et depuis longtemps...c'est Dieu ! Comment , vous n'êtes pas sûr de son existence ?
Alors , pariez !
" Examinons donc ce point , et disons : "Dieu est , ou il n'est pas ." Mais de quel côté pencherons-nous ? La raison n'y peut rien déterminer : il y a un chaos infini qui nous sépare . Il se joue un jeu , à l'extrémité de cette distance infinie , où il arrivera croix ou pile . Que gagerez-vous ?"
..." oui , mais il faut parier . Cela n'est pas volontaire , vous êtes embarqué . Lequel prendrez-vous donc ? Voyons . Puisqu'il faut choisir , voyons ce qui vous intéresse le moins..[...]...Pesons le gain et la perte , en prenant croix que Dieu est . Estimons les deux cas : si vous gagnez , vous avez tout ; si vous perdez , vous ne perdez rien . Gagez donc qu'il est , sans hésiter ."
...[...]..."Or quel mal vous arrivera-t-il en prenant ce pari ? Vous serez fidèle , honnête , humble , reconnaissant , bienfaisant , ami sincère , véritable . A la vérité , vous ne serez point dans les plaisirs empestés , dans la gloire , dans les délices ; mais n'en aurez-vous point d'autre ? Je vous dis que vous y gagnerez dans cette vie...."
...[...]..." Travaillez donc , non pas à vous convaincre par l'augmentation des preuves de Dieu , mais par la diminution de vos passions ."
Comme nous , il y a sûrement longtemps que vous n'aviez pas relu le pari de Pascal ?
Ce pari figure en fait sous forme de notes , de brouillons , réunis pour préparer une apologie du christianisme , mais qui resta inachevée à sa mort en 1662 (il était né en 1623) .
Formidable , non , de dialoguer par delà les siècles avec un génie qui sait encore être de notre temps...donc de tous les temps ?
Allez sur Internet , c'est fantastique !
Vous trouverez de superbes sites :
tapez siplement : Saint Patrick  
ou bien : trèfle  ou tout autre mot s'y rapportant et partez à la découverte .

écrivez-nous (même si ce n'est pas à l'encre verte ! ) : unmomentdecalme@aol.com
navigation très facile :
retour à l'INDEX