...léger ... léger.....

©
D'un pied léger
Marchez , respirez , bougez !
Rien ne peut remplacer l'exercice physique . Si vous avez la chance de pouvoir marcher (mais si , c'est une chance * ) ...alors , marchez ! Tous les jours !...à votre rythme , mais d'un bon pas , s'il vous plaît ....Ne vous laissez pas vaguement porter par la route : parcourez-la .(NB : c'est pareil pour la Vie !..."aide-toi , le Ciel t'aidera !").
Et puis , déroulez le pas !
Comme Monsieur Jourdain , certains déroulent le pas tout naturellement ; leurs pieds se souviennent..;qu'ils sont des pieds , donc des organes moteurs , et pas seulement ce qui remplit les chaussures .
Voici ce qu'en dit notre cher Docteur :
- dérouler le pas , c'est poser le talon en premier puis , progressivement tout le reste du pied qui est ainsi "déroulé" comme un tapis précieux , souple et résistant , devant nous ;
- pourquoi faire ? ...pour éviter les appuis non physiologiques (et donc les cors et déformations diverses , et surtout pour profiter de la force des muscles du pied ...qui passe complètement inaperçue si on ne déroule pas le pied .
Essayez donc dans une rue qui monte : posez votre pied sans faire attention à bien le dérouler...vous êtes vite essoufflé ; si maintenant vous déroulez bien votre pied et poussez la rue sous chaque pied , comme par magie vous êtes moins essoufflés...votre coeur n'est plus tout seul à fournir un effort...il partage (un peu) avec vos pieds ! Ce n'est pas négligeable .
Une chance d'avoir "ses 2 mains et ses 2 pieds" ??
Oui , plus que jamais , en ces temps de guerres , de violence , d'accidents et d'excès en tout genre .
Il faut s'en souvenir , de temps en temps...et en remercier la Vie , le Ciel ...enfin , qui vous voulez , mais remercier .
Merci , Georges !
...."Par ceux qui sont sans pieds , par ceux qui sont sans mains
      ...Je vous salue , Marie ."         ( écoutez Georges Brassens )
Un méconnu , ce pied .
Franchement , il n'a pas très bonne presse , notre brave pied :
* bête , bâcleur de travail , moche , fabricant impénitent d'arômes étranges , etc....que ne lui a-t-on pas reproché ?
Et pourtant , il tient le coup !
La preuve : il "marche ou crève" , il met l'un devant l'autre avec obstination , même si c'est le gauche qui se lève le premier  , et il ne câle vraiment que lorsqu'ils partent tous les deux ensemble et en avant du reste du corps .
Chouchoutez vos pieds !
Ce sont peut être "les organes de la circulation" (comme disait un cancre prometteur dans les années 1958 à la tante , institutrice , de l'un d'entre nous) , mais ce sont avant tout eux qui nous portent vaillamment et nous permettent de tenir debout ....(ce qui est tout de même la caractéristique de l'Homo Erectus , notre cher grand-père ).
Enfin , il y a un petit espoir , à écouter leur langage , de le voir retrouver un peu de considération avec les jeunes générations ...alors ,  ce sera le pied  , pour le pied !
Chouchoutez vos pieds !
Nous y prenons goût...à parler du pied , ce sera page suivante , mais en attendant , promenons-nous dans les Vergers de Mai .
Les vergers de Mai

En mai , les grands vergers de la Flandre féconde
Sont des morceaux de paradis qui se souviennent
D'avoir fleuri si blancs , aux premiers temps du monde .

Les yeux qui voient croient voir une aile aérienne
Parmi les lointains purs doucement remuée ,
Les éventer du fond du ciel , sous les nuées .
Le vent qui chante et rit , murmure une louange
A l'herbe ardente et drue et caresse les haies ;
Et les arbres sont beaux comme des manteaux d'anges .

Et les oiseaux nichant parmi les pommeraies
S'y poursuivent , et les branches ornementales
Sur les vols lumineux , font tomber leurs pétales .
Tandis qu'au pied des troncs vont et viennent les bêtes ,
Léchant l'écorce en or de leurs langues gourmandes ,
Et que les bonnes fleurs s'inclinent vers leurs têtes
Dans l'herbe - beurre et lait - des pâtures flamandes .
                   Emile Verhaeren
Lady Patricia (vous l'avez tous reconnue , maintenant ) n'est pas restée inactive depuis son retour de Madère : avec la classe de danse elle se lance dans les danses espagnoles...avec claquettes .
Et comme si ça ne suffisait pas....dans le tango , le vrai , l'argentin.
Mais pour l'instant , il paraît que "c'est à faire pleurer Buenos Aires " .
Comme on la connaît , elle aura vite fait des progrès .  Olé !
Nouvelles fraîches !
Naviguez d'un bon pied , c'est facile :
retour à l'INDEX        page précédente      page suivante

Il y a plus de 80 pages . Vous trouverez sûrement la ligne ou le mot qui fera "tilt" pour vous redonner un peu de courage , d'entrain , de calme .
Vos amis aussi : envoyez-leur le lien d'une page choisie pour eux . C'est comme çà que la paix , l'espoir , la fraternité essaiment .
Pas besoin de grandes choses , juste de petits gestes comme celui-là .
Comme celui que nous avons fait , aussi , le jour où nous avons décidé de vous faire partager nos bons souvenirs , les choses que nous trouvons belles , notre amicale présence .
Vous n'êtes pas seuls en cet instant : vous nous avez , nous .
 
Dites-nous : repartez-vous d'un pied un peu plus léger , après ce petit tour sur notre site ?