©

 ...on va jouer

Est-ce bien sérieux ?
Si , si ...il faut jouer , c'est une activité naturelle de l'homme . Celà ne veut pas dire s'anesthésier pendant des heures devant une console ou un ordinateur , ni passer des nuits fiévreuses et ruineuses dans des tripots enfumés (le tabac , c'est mauvais pour la santé , les mauvaises fréquentations aussi !...l'hyperstress et la ruine aussi , d'ailleurs ) .
Non , il faut simplement avoir conscience de la toute puissance de notre intellect : comme nous prenons plaisir à le répéter , " le patron de votre pensée , c'est vous !...personne d'autre " .
Donc , quand ça ne va pas...vous avez un merveilleux échappatoire : vous !
Jouez avec votre esprit , avec votre imagination : faites des mots croisés , chantonnez , créez des rébus ou des jeux , recherchez des noms que vous pensez avoir oubliés , etc.... (NB : Lulu , membre actif autant que farfelu de la non moins loufoque Association des Vieilles Amies des Vrais Minets insiste beaucoup pour que nous rappelions que faire des papouilles au chat est aussi très efficace ! ) ( on vous reparle tout de suite de cette Association ).
Pour paraphraser Alain , le philosophe  : "il vaut mieux prendre son clavier et taper dessus que de taper sur sa femme , ses rejetons ou ses voisins "....c'est notre version . Moderne et efficace , non ?
Voici un petit jeu de mots vraiment sans prétention , bête comme ses pieds . Vous ferez sûrement mieux . Lancez-vous ( et envoyez-les nous : unmomentdecalme@aol.com ).
C'est bête comme un pied , çà .

Un jeune hobereau au petit pied , natif de Saint Jean Pied de Port , pas loin du piémont pyrénéen , rencontra un jour un vieux vicomte , qui vivait sur un grand pied , lui , mais avait déjà l'autre dans la tombe , hélas .
Faisant des pieds et des mains , et même feu des 4 pieds , en travaillant la pharmacie d'arrache-pied il arriva à le remettre sur pied , sans jamais lâcher pied...ni d'ailleurs le lever avec la cassette du malade . Celui-ci , repartant du bon pied , alors qu'il ne pouvait plus bouger ni pied ni patte quelques semaines plus tôt , décida de lui mettre le pied à l'étrier...en lui faisant trouver chaussure à son pied .
Le vieux coquin choisit Paris, où il n'avait pas mis les pieds depuis des lustres , parce qu'il y avait , soit dit sans se donner des coups de pied , des relations qui , mises au pied du mur , auraient tôt fait de lui livrer , pieds et poings liés , un jeune tendron convenablement doté .
Ce fut un petit marquis au pied-bot mais astucieux , qui ne s'emmêlait jamais les pieds dans le tapis et savait , quand il le fallait , sauter à pieds joints par-dessus la loi et les convenances pour retomber sur ses pieds , qui le conseilla .
Prévenu , il l'attendait de pied ferme , l'arme au pied , et le fit vêtir de pied en cap à la dernière mode de la Cour , et l'introduisit dans les salons où il dut , sans faire le pied de grue , raconter ses exploits .
Il narra comment , ayant le pied marin , il avait fait de longs voyages sur des bâteaux de mille pieds de long , et dû laisser des flibustiers prendre leur pied du butin sans bouger un orteil... car ils avaient la mauvaise habitude d'envoyer à six pieds sous terre quiconque se mettait en travers de leurs pieds .
Lui , jeune et insouciant , bon pied bon oeil , était allé où ses pieds l'avaient mené et se mettrait bientôt les pieds sous la table dès qu'il aurait pris pied dans son nouveau manoir où une jeune épousée ferait bien vite de petits" pied neufs" dignes de leur père .
Prenant tout conseil au pied de la lettre , notre jeunôt fit même des vers , dont il compta les pieds . Ne sachant plus sur quel pied danser , notre nigaud raconta son histoire deci-delà , des ailes au pied , prêt à suivre d'un bon pied toute noble dame assez argentée...mais la fortune lui fit un pied-de-nez....et il dut retourner , à pied , manger ses pieds de salade et des pieds d'alouette dans son village natal , et brûler les pieds des tables pour avoir un peu chaud , en contemplant le portrait en pied de la seule comtesse qui l'ait jamais regardé des pieds à la tête ( il lui avait fait du pied ! )mais qu'il avait fuie en prenant ses jambes à son cou...car elle avait le nez en pied de marmite , un langage de vulgaire piétaille...et repartait dans le Piémont .
Enfin...ça lui a fait les pieds !...il était bête comme ses pieds et mettait trop les pieds dans le plat...même s'il ne les avait pas dans le même sabot .
NB : se changer les idées , ça aussi , ça remet les pendules à l'heure !
Au-dessus des étangs , au-dessus des vallées ,
Des montagnes , des bois , des nuages , des mers ,
Par delà le soleil , par delà les éthers ,
Par delà lesconfins des sphères étoilées ,

Mon esprit , tu te meus avec agilité ,
Et , comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde ,
Tu sillonnes gaîment l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté .

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ,
Va te purifier dans l'air supérieur ,
Et bois , comme une pure et divine liqueur ,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides .

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse ,
Heureux celui qui peut , d'une aile vigoureuse ,
S'élancer vers les champs lumineux et sereins !

Celui dont les pensers , comme des alouettes ,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor ,
Qui plane sur la vie et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !
                  ( Baudelaire              Elévation )

écrivez-nous , participez :unmomentdecalme@aol.com
L'Association signée Lulu ?  (voir ci-dessus )
C'est une invention de cette coquine de Lulu : avec ses petites copines elle a voulu un jour , jouer un bon tour à une dame qui , refusant obstinément...de se voir vieillir , continuait à s'habiller comme une jeunette ...et jetait des yeux enflammés vers de jeunes "minets" à l'allure (si ce n'est la morale !)...élastique .
Au milieu de fous-rires inextinguibles , elles se mirent d'accord et proposèrent à  " l'éternellement jeune" dame d'adhérer à leur association de bienfaisance féline ..."l'Association des Vieilles Amies des Vrais Minets " !
Il paraît que la-dite dame ne fréquente plus les mêmes salons de thé depuis lors .
Aurait-elle compris la double allusion ?...il suffit parfois de si peu de choses pour se faire comprendre .
  
Jouez avec vous-même , avec votre imagination , avec vos neurones...pas de meilleur moyen d'éviter qu'ils ne débordent un peu trop !
Naviguez sur le site : où est "la" page qui vous fera oublier vos soucis aujourd'hui ?
*** cherchez dans l'INDEX
*** ou bien page précédente
*** et pourquoi pas page suivante ?
Chiche !