Rions avec Jeanne

©

Jeanne
Jeanne revendiquait le statut "d'enfant trouvée sous le porche de l'église" avec une fierté certaine car elle avait ensuite été élevée par des "chères Soeurs " ( c'était son expression )qui lui avaient donné une assez bonne éducation , pleine de courtoisie et de bonnes manières pour qu'elle puisse se "placer" aussi bien que possible . Jeanne  cousait , lisait , cuisinait , et parlait à la 3ème personne ...à ses interlocuteurs....comme d'elle même .
Toujours bien habillée des dons de ses patronnes ,  coquette , petite , elle avait de jolis yeux bleus et un air ...quasi angélique pour qui ne la fréquentait que brièvement .
Elle avait une éthique personnelle rigoureuse et jurait ses grands dieux qu'elle , elle n'aurait jamais fait "danser l'anse du panier" ( comme le faisaient certaines cuisinières peu scrupuleuses qui surtaxaient systématiquement chacun des achats de la journée )...mais que si elle retrouvait de  petites pièces tombées au fond de son sac...elle les employait toujours "pour la rose de Sainte Rita" , car Jeanne était une "fan" de Sainte Rita .
Elle arrivait parfois avec des lunettes de soleil . Ces jours-là ( toutes les 4-5 semaines en moyenne) on savait qu'il y "avait eu match" à la maison et qu'elle en portait les traces ( quelquefois au menton...mais les lunettes étaient là quand même ) .
Au début , horrifiée , sa patronne lui demanda des explications . Elle les donna sans se faire prier ni se départir de son élégance de manières .
Jeanne avait épousé un catcheur . Grand , gros . Pas vraiment méchant mais irrascible dès le fond de la bouteille...et le fond revenait si vite !
- Jeanne le sait bien qu'il ne faut rien lui dire alors...mais Jeanne a raison , ce n'est pas correct ce qu'il fait , alors elle le dit...et comme ça l'énerve , il fait le match , comme au catch !....mais ça ne fait rien , Jeanne le dira encore que ce n'est pas bien ."
Que dire ?...d'autant plus qu'elle ne semblait pas s'en formaliser pour autant .
Un jour cependant ,le match avait mal tourné (ou Jeanne était-elle mal tombée ?) : 2 dents cassées , la lèvre ouverte et un oeil au beurre noir !
C'est alors que Jeanne prit les grands moyens .
Elle demanda à partir un peu plus tôt le soir pendant quelques jours , expliquant qu'elle entendait commencer une neuvaine à Ste Rita dans une église un peu éloignée mais qui possédait une statue de sa sainte bien aimée .
- Une neuvaine pour que votre mari devienne plus gentil ? "
- Oh non , Madame n'y est pas . Jeanne va demander à Sainte Rita de s'occuper de son conjoint . Dans 9 jours exactement il a un match  de catch...alors ce sera  peut être l'occasion....s'il tombe sur un mauvais..." Le tout exposé très naturellement , avec son petit air gentil et très convenable , en zozotant un peu à cause des plaies et gnons .
Quoi ??? ....Sainte Rita tueur à gages ???
Non !...ça n'a pas marché . Le conjoint - catcheur a fini par rendre l'âme...mais plus d'1 an après , et d'une bonne cirrhose .
Une autre neuvaine de Jeanne ( celle-là a réussi !) .
Malgré sa douceur (apparente) Jeanne était assez énervante et sa patronne "lui donnait ses 8 jours " (c'était comme çà , à l'époque )...environ une fois par an...avant de se raviser devant l'air tout contrit  de la coquine .
La dernière fois , ce fut grave . Jeanne vieillissait et son caractère s'en ressentait , elle s'entêtait , bougonnait , devenait invivable .
- Cette fois c'est fini , je ne veux plus vous voir ! Vous demanderez votre retraite ." (elle avait dépassé l'âge depuis longtemps mais "on est si bien chez Madame " disait-elle en refusant de cesser toute activité ) .
On ne revit donc plus Jeanne pendant plusieurs jours .
Un matin , elle sonna .
- Mais non , Jeanne . Vous serez mieux en retraite . Je ne peux pas vous reprendre .Vous avez été payée , que voulez-vous ? " dit sa patronne.
- Oui , oui , Madame a même été très généreuse , mais ce n'est pas pour ça que Jeanne vient aujourd'hui . Jeanne a fait une neuvaine à Sainte Rita pour que Madame la reprenne...c'est le 9ème jour aujourd'hui alors Jeanne vient voir si sa neuvaine a marché ."
Elle fut réembauchée sur le champ , naturellement , la patronne en question étant elle aussi fort attachée à Sainte Rita !

On peut donner "un petit coup de main" à Sainte Rita , ce n'est pas défendu !
Voici la bonne idée qu'a eue une de nos correspondantes .
Sachant qu'une personne gravement malade " n'avait personne " , mais n'habitant pas dans la même ville qu'elle , elle eut l'idée de contacter une poignée d'amis ,de toutes origines , de toutes croyances , dispersés eux aussi un peu partout dans l'Hexagone .
Elle ne donna à chacun que le prénom de la malade , pour préserver son anonymat , et leur demanda de faire de temps en temps , à son intention , une petite carte (signée de leur seul prénom aussi ) d'encouragements et d'amitié ...( et quelques bonnes prières ! ), qu'elle transmettrait .
Le système fonctionne parfaitement . De prénom à prénom , c'est une amitié qui se tisse .
Les "écrivains" sont heureux , et celà ne leur demande que quelques instants à chaque fois...quant à la malade , elle a des amis !
Incroyable ! Un miracle ?...Encore un coup de Sainte Rita , çà .

édition du 25 mai 2003  
91 pages réalisées !....
cherchez celle qui vous aidera à retrouver calme et espoir :
retour à l'INDEX
Vous nous avez écrit et vous avez partagé quelques jolies anecdotes . Encore !...Encore !...
( nous avons même reçu un mail d'un descendant d'un poète cité sur une de nos pages !...vous ne pouvez pas savoir comme c'est émouvant , grâce à Internet , de réaliser ainsi qu'un petit  fil peut  relier des siècles ,des lieux...et des humains ! )